Annonces

‎Bernadette Mesguen recherche Nathan FARKAS (Jean-François MAHO)‎ (05/12/2017)

Bernadette Mesguen souhaite retrouver la trace la trace d'un petit garçon juif qui avait été confié à sa grand-mère, Jeanne Valo Mesguen, lorsqu'elle vivait à Cannes.

Jeanne Valo Mesguen faisait partie du réseau TARTANNE MASSENA et travaillait en tant qu'infirmière à la Croix Rouge. Un soir, elle est rentrée avec un petit garçon qu'il fallait à tout prix cacher. Cet enfant était d'origine Tchèque et venait de Belgique. Il est arrivé à Cannes après un long périple dont nous ne connaissons pas les détails. Il a été emmené par un certain Monsieur Francis (nom de guerre). Faisait-il partie du Réseau Marcel ?

S'appuyant sur ses origines bretonnes, la famille racontait que "Nanou" était un petit cousin de Lorient dont les archives avaient brûlé.

En 1946, une dame (peut-être une assistante sociale de l'OSE ou d'un autre organisation juive) est venue chercher l'enfant. Il hurlait de désespoir à l’idée de repartir et d'être abandonnée une nouvelle fois. Bernadette se souvient que l'on avait dit à sa grand-mère qu'elle pouvait prétendre adopter le petit mais une somme trop importante lui était réclamée pour ce faire. L'enfant a donc été ramené en Belgique en 1947 pour y retrouver ses parents. Nous savons que les retrouvailles se sont très mal passées avec les parents. Le petit hurlait sans arrêt et a été retiré à ses parents. Nous ne savons par quelle organisation et pour quelle destination (Belgique, Israël ?).

Le nom de Nathan apparait sur une liste de l'USHMM : http://www.ushmm.org/online/hsv/person_view.php?personId=3447180

Bernadette ne dispose que de ses souvenirs et de deux photos pour espérer un jour retrouver ce petit garçon, et enfin savoir ...

Si vous avez des informations pouvant aider Bernadette, merci de contacter l'association ; nous ferrons suivre. Si vous ne pensez pas avoir d'information, transmettez l'objet de cette recherche, partagez cet article afin qu'il atteigne peut-être quelqu'un qui pourra aider Bernadette.

Merci

‎Jo-Anne Wilson-Keenan‎ | doctorjo7@comcast.net (17/03/2017)

I just finished reading The Marcel Network. I am deeply inspired by their unselfish dedication to 527 hidden children.

I read the book because I am doing research about my mother's cousin Suzanne Nedoncelle who was a member of the French Resistance. We believe that she deciphered messages and sent information through Radio London to Boston, London, and the Vatican from 1939 to 1942. In April of that year, she died of pneumonia at age 30. She was the Prefecture of the Seine from 1935 until her death. Suzanne lived with her parents Jules and Mathilde at 6 rue Armand Carrel in the 19th arrondisment of Paris. To the best of our knowledge, her work took place at that address and was never discovered. An article about Suzanne entitled, "Suzanne Nedoncelle, entre Boston et Wandonne," has just been published by the Comite d'Historie du Haut-Pays,in Dossiers Genealogiques, No. 32-Annee 2016.

I would like to know if you have any references to Suzanne and her work in your archives, or if you can suggest sources where I could obtain information about her work.

I am related to Suzanne through her mother, (Ernestine) Mathilde Fredey from Belfort. I am working with her cousin Christian Saber from France who is related to her through her father, Jules Nedonecelle from Calais.

Thank you for any assistance you can provide us for this important work.

Je viens de finir "Le Réseau Marcel". J'ai été profondément touchée par leur dévouement pour ces 527 enfants.

J'ai lu ce livre car je cherche des informations sur la mère de l'un de mes cousin : Suzanne Nedoncelle, membre de la résistance française. Nous pensons qu'elle a déchiffré des messages et fait passer des informations à Boston, à Londres et au Vatican via Radio Londres de 1939 à 1942. Elle est décédée d'une pneumonie au mois d'avril 1942 à l'âge de 30 ans. Elle a travaillé à la Préfecture de la Seine à partir de 1935 et ce jusqu'à sa mort. Elle vivait à Paris avec ses parents Jules et Mathilde au 6 rue Armand Carrel dans le 19e arrondissement. D'après ce que nous savons, elle a œuvré depuis cette adresse sans jamais avoir été découverte. Un article intitulé "Suzanne Nedoncelle, entre Boston et Wandonne" vient juste d'être publié par le Comité d'Historie du Haut-Pays,in Dossiers Généalogiques (n° 32 - Année 2016).

Je souhaite savoir si vous disposez d'informations dans vos archives, ou si vous pouvez m'indiquer des sources, concernant Suzanne et son travail.

Je suis liée à Suzanne par sa mère (Ernestine) Mathile Fredey de Belfort. Je travaille avec son cousin, Christian Saber, lui même lié à elle par son père, Jules Nedonecelle de Calais.

Merci par avance pour votre aide.

‎Snark Boojums‎ | Facebook (07/02/2016)

Bonjour Je suis à la recherche de la destinée de "JEAN EYMERIC" âgé d'environ 14 ans en 1944. Confié à l'été 1944 par l'Institution Ste Marthe de Grasse à mes grands parents (MOTTEZ) qui résidaient alors à St Vallier de Thiey. Je ne sais pas si Jean et Eymeric étaient des noms ou bien des prénoms ni s'il s'agissait des identités réelles. Il parlait français. Je sais aussi, malheureusement, que son frère "Michel" âgé d'environ 18 ans à cette époque (?) avait été déporté à Auschwitz.

"Jean Eymeric" avait été présenté comme étant le neveu de Madame BOUGIER (en fait Soeur BOUGIER), enseignante à l'institut Ste Marthe de Grasse. J'ai deja envoyé un mail sur une adresse de prise de contact. Sur la liste des enfants je n'ai pas trouvé de "fratrie" correspondant ni les noms prénoms ... Je sais aussi qu'il y a eu un incident pénible dans le souvenir de ma mère (qui avait 13 ans à l'époque) et c'est pour celà qu'elle ne m'en a parlé que en 2010 !!!!!!

Renée Dupraz née Pons | gr.dupraz@wanadoo.fr (19/04/2015)

Je recherche Florelle Zysman et Jeannette que j'ai connues en 1942 43 à Gap.
Je n'ai cessé de penser à elles depuis ce temps. L'ordinateur récemment apprivoisé me fait espérer.

Aidez-moi , je vous prie.

Ghislaine Baumwol - Le Galleu | ghislaine.legalleu@hotmail.fr (10/02/2015)

Bonjour,

Je suis la fille de Maurice BAUMWOL caché par le réseau Marcel. Je recherche des documents éventuels marquants sa présence, photos ou tout autre.
Il est décédé depuis plus de 2 ans et cela m'intéresse beaucoup, vous le comprendrez.

Merci, n'est pas assez pour tout.

Ameline Fernandes | amelinef@hotmail.fr (09/112013)

Bonjour à tous,

Je me permet de vous contacter sur les conseils de Mme Andrée Poch-Karsenti, rencontrée aujourd'hui lors des Mémoriales à Caen, j'en profite pour la remercier chaleureusement de son accueil.

Je suis une jeune étudiante en histoire et mes recherches se portent sur "Les réfugiés du nazisme passant par le Portugal". Je profite donc de l'espace de publication sur votre site pour faire un appel à témoin. Je recherche des personnes ayant connues cette situation quelque soit le réseau pour étayer mes recherches et surtout leur donner vie.

En vous remerciant par avance de l'attention que vous portez à ma recherche.
Très cordialement.

Suzanne Frydman | suzfry@yahoo.fr (01/09/2013)

Bonjour à tous,

Très émue de trouver votre site après de très longues recherches quant au parcours effectué par mon père Léon Tobias FRYDMAN, né le 09/10/1928, de nationalité belge.Tout ce que je sais c'est qu'il a été sauvé par l'Abbé Goens. Il aurait été arrêté avec son père, FRYDMAN Gerson en juillet 1942 (?) à Monte-Carlo ou Nice. Mon père a été sauvé et conduit en Suisse; mon grand-père a été libéré à Dachau en 1945.

Merci à vous de me transmettre toute information complémentaire me permettant de retracer leur parcours en France.

Remerciements anticipés,
Suzanne Frydman

Catherine Ambacher | athbensoussan@yahoo.fr (17/06/2013)

Bonjour,

Je recherche tout renseignement sur des personnes qui auraient été cachées à Thorenc dans les Alpes Maritimes (colonie ,centre de repliement, hôtel) ou qui aurait des informations sur ce village durant la période 43/44.

Avec tous mes remerciements.

Gisèle Pola-Somogyi | gisele.polya-somogyi@wanadoo.fr (26/01/2012)

Je suis à la recherche de témoignages concernant Alfred WEISSMANN de Paris qui avait séjourné à Condom (Gers) avec ses parents. Quand est-il arrivé à Séranon et comment ? Je travaille avec des élèves de Condom sur le Journal de Pierre Feigl (enfant sauvé grâce aux Quakers de Condom, dont les parents ont été raflés à Azuch le 26 août 1942) qui cite la famille Weissmann, autrichienne comme lui.

Merci de toute piste.

Catherine Fleury | catherine.fleury@gmail.com (09/08/2011)

Rosette Wertheimer ... Je ne sais rien de Rosette. Seulement qu'elle était juive, que ses parents ont été déportés. Qu'elle était à l'école en cm2 avec ma mère en 1941, et que sa maîtresse mme Mabille l'a caché. Mais après ?…

J'ai imaginé quelques bribes de leur vie…

Lire la suite

Marie Claire Genestier | marieclairegenestier@sfr.fr (26/07/2011)

Je suis l'enfant cachée née Mahn chez soeur Alix Raybaud du pensionnat St Charles Manosque elle fut nommée juste en avril 2005 à manosque elle me fit passer en Suisse en 1944. mais je n'ai jamais su par quel reseau. Est il possible de savoir si ce fut par le réseau Marcel, je sais que soeur Alix avait des contacts avec nice.

Pourriez vous me renseigner ?
Par avance merci.

Pierre Loeb

A ma connaissance, le réseau Marcel n'a jamais fait passer d'enfants en Suisse. Par contre je suis en mesure de vous indiquer que vous avez été prise en charge par l'OSE et que vous pouvez consulter votre dossier qui porte les références suivantes: Boite 11 Suisse - Dossier F au service Archives de l'OSE, 117 rue du Faubourg du Temple - Paris X (vous pouvez contacter ce service de ma part).

Amicalement

Claudine Bembaron | cbem@noos.fr (10/05/2011)

Pension Montmorency - Cimiez (au-dessus de Nice) - Été 43 - Rosine, petite fille blonde de 10 à 12 ans a été confiée à Mr & Mme Poiret, propriétaires de cette pension. Leur nièce, Fernande (ma mère, 18 ans à l'époque) se souvient et parle d'elle : gentille, toujours souriante, elle portait un noeud dans les cheveux ;  c'était l'été, on lui avait fait faire une jupe plissée blanche et un gilet bleu ciel. Elle est restée quelque temps. Puis une dame est revenue la chercher. Je possède une photo d'elle

Quelqu'un se souvient-il ?