"Comme toi" : le devoir de mémoire

12 mai 2019

Une vingtaine d’élèves de plusieurs classes de troisième, sélectionnés grâce à une lettre de motivation, se sont rendus dans le camp de concentration d’Auschwitz, le 5 mars 2019.

C’est à Nice le lundi 10 septembre 2018, que Michèle Merowka, présidente de l'AMEJDAM, rencontre pour la première fois les élèves du Collège Roland Garros ainsi que Philippine Hattemberg et Laurie Huet, jeunes journalistes parisiennes qui ont suivi des élèves de classes de 3e, sur les traces des Juifs déportés de Nice. Etaient également présents Roger Wolman, Daniel Wancier et Annette Maurice. Celle- ci, fille d’Alban et Germaine Fort représentait ses parents décédés, lesquels dirigeaient la Maison d’accueil pour enfants « le Rayon de Soleil » à Cannes, notamment durant la guerre. Ils ont ainsi accueilli plusieurs enfants du Réseau Marcel et furent nommés Justes parmi les Nations.

Philippine et Laurie Huet ont expliqué leur motivation pour entreprendre un projet aussi important avec des collégiens niçois :

À l’heure où les derniers survivants de la Shoah disparaissent, emportant avec eux leurs souvenirs et leurs témoignages, nous trouvons intéressant de filmer cette nouvelle génération qui sera, demain, le porte flambeau de ce passé douloureux, afin qu’il ne soit jamais oublié et reproduit.

Le projet est baptisé "Comme toi", en référence à la chanson de Jean-Jacques Goldman, sortie en 1982.

C’était une petite fille sans histoire et très sage
Mais elle n’est pas née comme toi ici et maintenant
Comme toi, comme toi… »

Philippine Hattemberg et Laurie Huet ont souhaité faire le parallèle entre les collégiens niçois et les enfants arrêtés, déportés et assassinés à Auschwitz. Pour cela les élèves ont rencontré plusieurs témoins, eux-mêmes enfants cachés durant la guerre, sauvés par des Justes Parmi les Nations : Pierre Lelouch, Roger Wolman et Daniel Wancier.

Lors de leur déplacement à Auschwitz, les élèves ont été accompagnés par Zelda Sosnowski, ancienne déportée en Pologne. Après de longues années de silence, Zelda témoigne devant les élèves et elle a accepté d’accompagner les Voyages de la mémoire en retournant sur le lieu de sa déportation.

L'objectif était également d'aider les élèves à faire émerger des pistes de recherches permettant de reconstituer la courte vie de quelques enfants déportés sans retour de Nice : Jean Jacob, le frère de Simone Jacob-Veil, François Jacob, leur cousin, Georges Laurenti, déporté à 18 mois, avec sa Maman et ses grands-parents juifs, la famille Kaufman, Elie Glaichenhaus, jeune lycéen du Parc Impérial, Janine et Jacques Lubetzki, la fratrie Willard, etc…

Philippine, Laurie et le cameraman Thomas Lecercle se sont ensuite déplacés à Toulouse pour rencontrer Andrée Poch, Présidente des Enfants et Amis Abadi et elle-même enfant cachée ainsi que Jacques Rous, le fils de Jean et Jeanne Rous, le couple qui l’a sauvée.

Une soirée dédiée à la restitution des travaux des élèves s'est déroulée le 26 avril dernier. Lors de cette soirée riche en émotion, les élèves ont présenté leurs travaux et le film tiré du voyage à Auschwitz a été projeté. Trois élèves ont vu leur travail récompensé : Akram Achech, Elsa Escolle et Zacharie Amelin. L’AMEJDAM et Yad Vashem ont souhaité encourager ces initiatives en leur offrant différents livres sur le thème des enfants cachés, les années noires à Nice, ...